Pour Pascale

- Olgayou -

et sa rubrique " Boutiques et commerces d'hier".
Contre l'oubli, pour l'espoir et pour certaines  résurrections, je vous ramène à la Bastille.

la galoche1

"La Bastille, c'est d'abord une forteresse destinée à défendre le château de Vincennes contre une éventuelle insurrection. Bien vite elle devient une prison, incarnation du despotisme et de l'arbitraire, qui sera prise par les révolutionnaires un certain 14 juillet 1789. Elle est démolie, on projette de construire sur la place une immense fontaine en forme d'éléphant, ce sera finalement une colonne, que les communards acculés tentent de détruire en 1871. Relativement épargné par les transformations haussmanniennes, le quartier accueille dans ses cours nombre d'artisans et d'ouvriers, notamment les ébénistes du faubourg St Antoine et les ferronniers et ferblantiers de la rue Popincourt

Les Auvergnats, eux, ouvrent les bals musettes dans la rue de Lappe et le passage Thiéré, avant que les Italiens n'introsuisent l'accordéon. De quoi attirer les "apaches" des "fortifs" puis les blousons noirs de banlieue. Autant dire que Bastille s'est bien embourgeoisée depuis." Vincent Arquillière télérama

Le restaurant "La Galoche d'Aurillac" fut un des lieux réputés où les Auvergnats se retrouvaient pour  goûter les spécialités du pays. De nombreuses galoches accrochées au plafond rappelaient le passé du pays. Le groupe folklorique "La bourrée de Paris" y tenait ses réunions hebdomadaires au son des cabrettes et de l'accordéon. Ce lieu est aujourd'jui fermé mais la fresque de la façade perdure, protégée.

Je dédie ce billet à mon père.