Le chocolat n'est pas nocif, c'est l'usage que l'on en fait qui peut le devenir....

Le chocolat est constitué du mélange dans des proportions variables de pâte de cacao et de sucre, on y ajoute éventuellement des épices comme la vanille et des matières grasses végétales...

DSC_0296

En diétothérapie chinoise le chocolat est recommandé pour :

  • la malnutrition, le surmenage physique et intellectuel,
  • l'anxiété, les états dépressifs
  • les tempéraments lymphatiques

Un carré de chocolat de temps en temps n'est pas nocif , éviter les matières grasses associées, nocives pour les artères et le cholestérol.

 

La légende

1519, le mirage du Serpent à plumes

 

"La découverte du chocolat serait-elle la conséquence d'une erreur sur la personne comme le veut la légende ?

Dans le calendrier aztèque, 1519 était une année placée sous le signe du roseau et Moctezuma, roi des Aztèques, attendait avec impatience le retour de Quetzacoalt.

Et voilà que débarquèrent des hommes étincelants dans leurs armures semblables à des écailles de serpent, coiffés de plumes et dont le chef portait une barbe... Dans l'esprit de Moctezuma, il n'y avait aucun doute : c'était Celui qu'il attendait ! Il lui fit bon accueil et lui remit son royaume.

Celui qu'il croyait être Quetzacoatl s'appelait en réalité... Hernán Cortès et ses intentions étaient beaucoup moins pacifiques que celles de Christophe Colomb.

C'est ainsi qu'Hernán Cortès, parti à la conquête de la Nouvelle Espagne, se retrouva couvert d'or et à la tête de ce qui valait, pour les Aztèques, tous les trésors du monde : une plantation de cacaoyers.

Hernán Cortès comprit très vite la valeur économique du cacao et fit envoyer, en 1524, une première cargaison de cacao à Charles Quint, souverain d'Espagne. Quatre ans plus tard, il lui apporta les fèves et les aliments nécessaires à la préparation du chocolat : de la cannelle, des grains de poivre, des clous de girofle, de la vanille, du musc et de l'eau de fleur d'oranger.

Avec l'introduction en Espagne de cette nouvelle boisson, une nouvelle conquête allait commencer, toute pacifique celle-là... La conquête de l'Europe !

Boisson des dieux

L’Europe a découvert le chocolat il y a quatre siècles lors de la conquête du Mexique et des Aztèques par les conquistadores espagnols. Mais à l’origine ce sont les Mayas qui, dès le VIIème siècle, ont les premiers cultivés les cacaoyers au Yucatan, aujourd’hui le Mexique. Ces arbres qui de nos jours sont limités artificiellement à sept mètres de haut, pouvaient atteindre à l’époque quatorze mètres. Des arbres imposants et en même temps si fragiles puisque sur leurs six mille fleurs écloses, seul un faible pourcentage deviendra « cabosse », c’est-à-dire à même de pouvoir produire à peine une petite cinquantaine de fèves qui seront au final récoltées. Cette rareté les rend encore plus précieux et recherchés. Ils appellent le fruit de l’arbre aux cabosses, « cacau ».
Les Mayas expliquent cette préciosité par une vieille légende qui situe leur naissance dans les jardins de Tula, le paradis précolombien. De par cette origine sacrée, ses fèves, après avoir été grillées et réduites en pâte, donnaient, selon les Mayas, une boisson divine. Bue notamment au cours de cérémonies religieuses, elle était associée à des notions de sagesse, de pouvoirs et bien sûr de divinités. Elle était censée, en outre, les nourrir par-delà la mort." wikipédia