Belle exposition cet été au centre culturel de St Jean de Monts en Loire Atlantique  (85)  sur la peinture aborigène afin de faire connaissance avec cet art relativement méconnu du grand public. Pour les enfants, une mise à disposition de matériel permettait de créer leurs propres oeuvres.  .

 

peintures aborigène 11 - 1

peintures aborigène 3 - 1

"Peinture aborigène d’Australie – Symboles des rêves : L’art en général et la peinture en particulier, occupent une place centrale dans la vie des Aborigènes d’Australie. Qu’ils soient utilisés à des fins politiques, sociales, utilitaires ou didactiques – fonctions qui se recoupent entre elles – cela reste essentiellement lié au domaine religieux.

peintures aborigène 12 - 1

peintures aborigène 6 - 1

peintures aborigène - 1

L’art est un moyen par lequel le présent est relié au passé, et les être humains au monde surnaturel. Il régénère les pouvoirs des ancêtres mythiques. Il reflète l’identité de l’individu et celle du groupe et traduit la relation qui existe entre les hommes et la terre. Dans le cadre de cérémonies, seuls les initiés ayant atteint un niveau de connaissance requis peuvent créer ou observer les œuvres d’art. Toutefois, depuis quelques décennies, on  a vu apparaître une production artistique importante destinées à un public plus large."

peintures aborigène 7 - 1

"Le pointillisme propre à la peinture sur toile trouve son origine dans les débuts de mouvement contemporain des années 70. Dans le camp de sédentarisation de Papunya où les peuples du désert ont été parqués pendant une vingtaine d'années, les Aborigènes, privés de leur territoires et de leur lieux sacrés acceptèrent sous l'influence de quelques occidentaux bienveillants dont le plus connu est l'enseignant Geoffrey Bardon, de tracer leurs motifs sacrés (et secrets) sur des matériaux pérennes et transportables. La chose ne leur était pas facile car ces représentations allaient leur échapper, voyager, être vues... Les premiers peintres se mirent à noyer leurs motifs dans les points pour les rendre moins perceptibles. C'était une manière de flouter. Mais peu à peu, ils apprirent à ne montrer que la partie profane de leur « dreaming » et furent plus à l'aise." source internet

peintures aborigène 2 - 1