"Il importe de différencier le tag du graffiti. Le tag est associé à un acte de vandalisme tandis que le graffiti constitue une forme d’art urbain qui peut parfois être exprimée en toute légalité.

On définit le graffiti comme un ensemble de représentations graphiques réalisées sur une surface. Ces représentations peuvent être à caractère social, politique, religieux, publicitaire ou décoratif et sont considérées comme étant de l'art urbain. On retrouve des graffitis sur des murs et sous des ponts, notamment.

Un graffiti devient illégal lorsqu’il est réalisé sur une surface non autorisée.

Quant au tag, il s’agit d’une signature personnelle ou d’un pseudonyme gribouillé et apposé à plusieurs endroits. Le tag peut aussi prendre la forme de simples inscriptions pour délimiter un territoire.  Cette activité est toujours considérée illégale. Les tags se retrouvent principalement sur le mobilier urbain, la signalisation routière, les boîtes aux lettres et les bâtiments." source internet

_DSC8217

Quai de Jemmapes (10°) Paris juillet 2016