Ma découverte du jour chez GASPARD sur le marché J. Demy Paris 14° : l'OCA du PEROU venu à l'origine des plateaux andins et cultivé aujourd'hui dans notre chère Bretagne. Connaissez-vous?

 

DSC_0026


En cuisine…

"L'OCA du Pérou, avec sa chair blanche et ferme, peut se consommer cru. Nous vous recommandons toutefois de le cuisiner cuit ! Il s'approche de la pomme de terre, tant par sa texture que par son goût, et peut comme elle être préparé frit, sauté, à la vapeur... Les différences principales avec la pomme de terre sont l'acidité du tubercule péruvien, ainsi que ses feuilles, qui peuvent être consommées comme de l'oseille !

Astuce : pour réduire l'acidité de l'OCA, on peut l'exposer 2 ou 3 jours au soleil. On peut également changer plusieurs fois l'eau lors de la cuisson (attention, l'OCA du Pérou se cuit toujours avec la peau !).

Conservation : l'oca peut se conserver en cave, dans de la tourbe légèrement humide.


Une histoire pas banale

L'oca est une plante potagère vivace de la famille des oxalidacées, originaire du Pérou et de Bolivie (nom latin : oxalis crenata). Si elle est encore peu connue en Europe, elle a un temps concurrencé notre chère pomme de terre ! Au 19ème siècle, lors de la grande épidémie de mildiou en Irlande, les botanistes ont cherché des tubercules à même de remplacer la pomme de terre malade. Avec la capucine tubéreuse ou l'ullucus, l'OCA avait été sélectionné et planté en Europe. Malheureusement, des rendements trop faibles l'ont disqualifié, et c'est finalement un remède contre le mildiou qui a résolu le problème…

Si l'OCA semble aujourd'hui redevenir à la mode en Europe, sa culture est peut-être menacée ! Dans les Andes, cette tubercule est considérée comme la  "nourriture des pauvres » et avec l'augmentation du niveau de vie, les agriculteurs andins se détournent de plus en plus de sa culture…"


Côté santé

A l'image de la pomme de terre, l'OCA présente une haute teneur en amidon ainsi que des minerais.  Des acides oxaliques sont également présents dans la plante (comme l'oseille). Or les cristaux d'oxalate ne sont pas recommandés pour les personnes souffrant de rhumatismes, de goutte ou de problèmes rénaux. : prudence donc !"

DSC_0023

l'OCA se cuisine comme les pommes de terre, sa chair est farineuse d'un goût agréable rappelant l'oseille.  C'est un produit saisonnier disponible de mi décembre à avril.

Petite recette  à moduler selon les goûts.

Oca-romarin,-lard-&-romarin

Ingrédients pour 2 assiettes

  • 300 g d'oca du Pérou
  • 1 branche de romarin
  • 1 petite gousse d'ail
  • 50 g de lard d'Arnad
  • 1 càs d'huile d'olive
  • Sel et poivre

Recette

Eplucher les OCAS et les couper en tranches moyennes. Couper le lard en petits morceaux. Faire chauffer l'huile dans la poêle et ajouter les morceaux de lard, puis les ocas. Faire sauter les OCAS pendant 5 min, ajouter alors l'ail et le romarin et laisser cuire à feu moyen pendant une dizaine de minutes, surveiller la cuisson, c'est plus rapide que les pommes de terre. Pour la recette credit Internet chez cookingout.