Attention à bien choisir ses fruits et ses légumes.

Titre d'un excellent article du Parisien, signé Claire Chantry. Extrait ...

"Il n'y a pas que des vitamines dans les fruits et légumes, mais aussi une trentaine de pesticides qui perturbent nos hormones. une association publie un guide pour y voir plus clair." 

DSC_0013

"Une trentaine de pesticides perturbateurs endocriniens ont été identifiés dans la nourriture européenne. Dans une  seule portion de fruits et légumes on peut parfois retrouver plus de 10 pesticides. La consommation de  certaines denrées comme les poivrons peut revenir à long terme à une exposition de plus de 20 pesticides résume François  Vieillerette, président de Pan- Europe, nous voulons avertir les gens, notamment les femmes enceintes et les enfants que la nourriture peut être une source de pollution et qu'on peut les aider à manger plus sain, notamment en achetant du bio. L'association a donc lancé une campagne d'information via le site www.disruptingfood.info où un guide du consommateur  est téléchargeable."

DSC_0021

"Il faut convaincre les pouvoirs publics d'exclure le maximum de perturbateurs endocriniens de notre alimentation. Or, même à faible dose, ils peuvent être nuisibles." L'étude vise aussi à interpeller les professionnels. " Les agriculteurs ont a leur disposition 300 pesticides autorisés, autant dire que les alternatives sont nombreuses. Ce n'est pas en en supprimant 40 qu'on va les traumatiser."

Les pesticides posent un véritable problème de santé publique pour la population en général.... L'épidémiologie nous montre ainsi que les personnes exposées aux pesticides ont plus de risque de développer de nombreuses maladies que les autres : cancer, infertilité, problèmes neurologiques ou encore système immunitaire affaibli...

Et vous que pensez-vous de cet article?

quelle forme d'alimentation utilisez-vous?

et pourquoi?