Derniers jours jusqu'au 15 juillet 2012, au musée Maillol, 59 rue de Grenelle 75007 Paris, de l'exposition des oeuvres d'ARTEMISIA , femme peintre italienne du 17° siècle 1593-1654. Première femme peintre de nus de femmes.

Là où les hommes dominent la peinture d'histoire, nous pouvons constater à travers ses tableaux ce que le corps des femmes montraient au 17° siècle de leur opulence et qui basculera à partir du 18° siècle.

DSC_1053

 

On connaît Artemisia d'abord par son histoire personnelle. Elle naît en 1593. Fille d'Orazio Gentileschi, grand peintre de la Rome baroque et proche du Caravage.
Elle a 13 ans lorsqu'elle pose nue la première fois pour son père et 17 ans lorsqu'elle est violée par un collaborateur du peintre, Agostino Tassi qui promet, pour réparer, de l'épouser et sauver son honneur. Mais,Tassi est déjà marié et le père d'Artémisia le dénonce. Un terrible procès s'ensuit qui durera 7 mois et le violeur condamné aux galères.

DSC_1054

La vie d'Artémisia fut un roman dominé par la passion et par une suite de quête de gloire et de liberté. Les tableaux présentés à Paris sont issus de sa période napolitaine.

Si j'ai choisi d'écrire sur cette exposition, c'est en partie pour montrer le corps féminin dans cette volupté combattue aujourd'hui ainsi que de parler d'un univers artistique féminin puisqu'Artémisia représente essentiellement des figures féminines "Cet univers au féminin devient son cheval de bataille. C'est comme ça qu'elle crée son mythe" explique Francesco Salinas.

Dans certains de ses tableaux se révèle une violence qui n'est pas sans rappeler les difficultés de son passé ainsi que l'empreinte du Caravage.

DSC_1059

DSC_1061

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oubliée, son oeuvre reviendra au 20°siècle, son personnage romanesque va inspirer auteurs et cinéastes. La bio romancée "Artémisia" d'Alexandra Lapierre (1998) est rééditée aux éditions Pocket.


"Il est incroyable que la perspective d'avoir une biographie n'ai fait renoncer personne à avoir une vie." Cioran