La célébrité de cette plante solaire se dévoile en été.
La fragilité de ses fleurs n'a d'égale que l'étonnante dualité qui la compose. La beauté flamboyante de ses fleurs nous interroge sur son accessibilité à la cuisine, et pourtant... Mangeons des capucines.

DSC_0575

DSC_0571

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Originaire d'Amérique du Sud, il existe de nombreuses variétés de capucines toutes comestibles.

C'est le roi Louis XIV qui introduit cette plante en France pour en faire un aliment. Elle se nomme alors "cresson du Pérou" . Rares sont les plantes dont on peut aisément consommer la totalité : feuilles, fleurs, graines, boutons de fleurs, même les racines.

Ses propriétés médicinales sont nombreuse dont l'évacuation des toxines dans l'organisme. Les graines séchées sont purgatives. Les feuilles sont laxatives et peuvent être utilisées pour désinfecter les plaies, aidant à la cicatrisation.

Précaution à prendre avant la consommation des capucines  : il est impératif que les plantes soient indemnes de tous pesticides. Ne pas les conserver plus de 24 heures et lors de leur utilisation ôter le pistil et les étamines ainsi que la partie blanche qui se trouve à la base des pétales qui est légèrement amère.

Avec son léger goût de cresson, ses fleurs mettent du soleil et de la fantaisie dans les salades. Ses feuilles, poivrées,  parfumeront l'omelette qui suivra.

A ne pas rater...