Grâce au blog "Testé et approuvé (?) par Sophie"  j'ai découvert et mis en oeuvre un des bons plans de Sophie chez Priceminister . J'ai gagné un bon d'achat de 20 euros, sur le livre de mon choix. Merci Sophie.
Je me suis engagée  à écrire sur mon blog un résumé du livre choisi : "Reflets dans un oeil d'homme" de Nancy Huston (Actes Sud).

DSC_0952Je précise que ce modeste avis n'est en aucun cas une critique mais un simple sentiment après lecture. L'écriture  de Nancy Huston nous poursuit, nous habite un long moment. Difficile d'enchaîner un autre livre  rapidement, même de s'exprimer dessus...

J'ai toujours aimé Nancy Huston : à l'instinct. Son talent, qui mêle écriture, musique, psychanalyse et vécu personnel lui permet avec courage, provocation et crudité, de nous offrir un livre polémique, criant de constatations et de revendications comme seules les canadiennes s'autorisent à le faire.

Elle reprend avec une certaine vindicte la célèbre phrase de Simone de Beauvoir : "On ne naît pas femme, on le devient." Pour écrire : "On naît femme on ne le devient pas".  Je suis en accord avec elle.

L'auteure nous confronte aux reflets des images de l'imago parental : poupées ou p.....s dans le regard des hommes et de leur désir. Elle pousse le raisonnement très loin dans les antagonismes, avec un zeste de violence contenue dans les transgressions et libérée avec les décennies qui s'égrènent.

"Ecrire permet de tout voir en face", phrase dite comme pour excuser un passé que l'on devine complexe, avec une personnalité aujourd'hui incarnée.

"Enoncer un état de chose n'est pas l'approuver. L'être et le devoir-être, ça fait deux."

Nancy Huston revient en détails sur le problème de l'image de la femme  dans nos sociétés abreuvées de journaux, de publicités, de films,  dont ces dernières peuvent devenir prisonnières, n'ignorant pas cependant la fausseté de la plupart de ces images.  "La femme occidentale est devenue de plus en plus image pour elle-même. Jour après jour  son miroir se dresse devant elle, juge auquel elle doit se confronter."
Je retiens de cette lecture une prise de position nette et affirmative qui laisse chacune face à sa propre histoire. Femme, épouse, maîtresse, mère, grand-mère. Et rajoute : On naît femme,  on devient tout le reste. Mais sommes-nous réellement libres?