DSC_0536

La philosophie chinoise part de l'observation de la nature, des cycles des saisons, des différents éléments qui nous entourent.
Elle établit des correspondances entre tous les éléments extérieurs et intérieurs de l'individu ( les organes, les entrailles, l'âge, les émotions).

En pratique, tout ce que l'on fait ou que l'on subit de façon excessive : trop de nourriture, de stress, de travail, le manque de sommeil, génère à contre coup de l'insuffisance donc du déséquilibre. C'est pourquoi la quête de l'harmonie en médecine traditionnelle chinoise passe par l'art du réajustement afin d'obtenir le meilleur équilibre possible.

En Chine, le matin, avant de commencer leur journée, tous et toutes s'exercent à la gymnastique chinoise, ceci afin de conserver et entretenir leur potentiel énergétique de base. pouvons-nous appliquer ceci en Occident. OUI. Applications :

 S'alimenter avec sagesse :

  • Le principe

La diversité et le choix sont la base de l'équilibre alimentaire, de l'équilibre tout court. Un repas harmonieux se compose de 5 plats qui doivent apporter les cinq saveurs (acide, amer, doux, piquant, salé), les cinq couleurs (vert, rouge, jaune, blanc, brun) mais aussi de consistances différentes (dur, fibreux, charnu, croquant et mou). De plus, comme toutes les composantes végétales, minérales, animales, physiques ou psychiques, les aliments sont soumis à l'équilibre yin/yang.

Les protéines, les poissons, les viandes sont des aliments yang, riches, remplis de chaleur et de force, alors que les fruits, les légumes sont yin. Les chinois adaptent leur mode alimentaire à la saison, à leur santé ou a leur niveau de stress.

Les règles à adopter au mieux :

  • Suivre les saisons. La philosophie chinoise préconise de manger les aliments provenant du sol où l'on habite et dans la saison où l'on est ce afin de préserver fraîcheur et vitamines. Il est recommandé de déguster l'aliment dans son état le plus proche de son état naturel.
  • Cuire les aliments. On évite au maximum les crudités qui mobilisent trop les organes pour leur digestion (les aliments devraient être ingérés à la température de l'estomac). Les aliments sont plus digestes cuits ou ébouillantés.
  • Suivre son instinct. Personne ne peut vous dire quels types d'aliments vous conviennent. Il s'agit de repérer les bons (ou mauvais) signaux émis par le corps. Tout dépend de votre état au moment de passer à table. Seules la pratique et l'expérience peuvent l'apprendre.
  • Repérer les signaux de satiété. Lors de l'ingestion des aliments les signaux de satiété apparaissent au bout de 15 minutes environ, il est donc indispensable, afin d'atteindre ce seuil là, de bien mastiquer les aliments, voire de las couper en petits morceaux lors de leur préparation ou dans l'assiette.
  • Boire tiède.Boire froid détruit le feu digestif et ralentit la digestion. En revanche, boire de l'eau tiède accompagnée de thé vert antioxydant favorise la circulation de l'énergie.
  • Se nourrir pour lutter contre le stress. Lorsque l'on est stressé, l'énergie se bloque, le cerveau est en surchauffe, les organes aussi.Il faut calmer les excès de yang par des aliments yin si possible des aliments de couleur verte, cette couleur froide et apaisante facilite la digestion. (à suivre : les conseils)