Au pied du quartier de la "Butte aux cailles", point culminant de Paris, plus haut que la butte Montmartre et la montagne Ste Geneviève :  le marché du Bld Blanqui s'étaleIMG_9948

en délimitant le Nord de la colline. Un rappel visuel de ce qui fût, dans des temps anciens, les méandres de la Bièvre, rivière où les tanneurs nettoyaient leurs peausseries, et où les écrevisses pullulaient !! Est-il utile de préciser qu'aujourd'hui cette rivière a discrètement disparue au début du siècle enfouie dans les sous-sols parisiens....

Pour la petite histoire, la Butte aux Cailles doit son nom à Pierre Caille, qui acheta la colline alors plantée de vignes en 1543. 

Le marché serpente, monte un peu, redescend,  tel un hommage à ce passé... Marché multi-ethnique : cuisines traditionnelles, des Iles, d'Asie, bio, légumes, victuailles diverses,  fruits et fleurs en vente directe par des producteurs, viandes, fromages de nos provinces... La diversité est détonante , bienfaisante , permettant un très grand choix alimentaire. "Le marché est la mémoire de ce qui est originel" nous soufflerait le grand chef Alain Ducasse.

Nous sommes le 1er mai. Quelques vendeurs/euses  insolites émaillent les lieux de leurs "brins de bonheur"....

Odeurs, saveurs, couleurs, conseils, sourires: de l'énergie offerte, un dynamisme sans discrimination. Ici, existe une bonhomie palpable!!

J'ai apprécié : le bon jambon maison, les fromages de Normandie, les belles pièces de boeuf, les poulets rôtis, les homards vivants (abordables), les asperges (blanches, vertes, sauvages), la rhubarbe, les fraises françaises, les blettes nouvelles mais aussi les bouquets de pivoines , de lupins (fleurs de jardin) la gentillesse d'un producteur soulignant et s'étonnant du fait que je demande une autorisation pour photographier. Un véritable bonheur visuel et gustatif au coeur de Paris. Un rappel terrien. Un îlot de plaisir pur. Une jubilation bienfaisante. (voir album photos).